You're beautiful

La meilleure journée de 2017 (et de loin), c’est dans une grosse semaine. Dans cet article, Rodrigo fait le point sur l’état de la compétition à quelques jours des grandes finales. Et vous dévoile même un petit scoop… Suspense, spectacle, soleil. You’re beautiful BBFL.
 
jb 2


 
La Kompa l’a fait !
 
Pour aller chercher la Finale des Finales, la Kompany a tout mis sur la table : le cœur, les tripes et parfois la main. C’est dans un match aller-retour à rebondissement et au bout du suspense que les « ex-Fendues » ont validé leur ticket pour le match de l’année. Après leur victoire 3-1 à domicile, dont un but sur pénalty suite à une faute de main dans le rectangle, les Fiers Poneys avaient pourtant la cote chez les Bookmakers. Adeptes du football total, les petits chevaux pouvaient rêver d’accrocher une deuxième étoile à leur palmarès le 6 mai. Du jamais vu en BBFL. Mais Wezembeek n’est pas Schaerbeek. Et c’est dans une tout autre ambiance que débute la rencontre retour ce mercredi soir. Les Poneys, pourtant animal de trait, subissent le poids de l’enjeu sur leurs épaules. Alors que dès l’entame, la Kompa affiche ses ambitions. Les protégées de Vince the Prince semble vouloir passer reines. Il faut y croire. Mais les Poneys ont leur fierté et sont habituées aux matchs de Gala. « On tient, on tient… », pouvait-on entendre aux abords du stade Kosova. Il est 22 heures, le marquoir affiche 0-0 et les championnes 2013 sont à deux doigts de s’envoler pour la troisième finale de leur histoire… L’arbitre regarde son chrono. Il ne reste déjà plus que 5 minutes à jouer. Il faudrait un miracle (2 buts) à la Kompany pour se qualifier. Heureusement en football, Dieu existe. Deux éclairs de Zeus plus tard, Lisa Gershon et l’inévitable Arianogoal Steisel plantent les uniques roses de la rencontre. 2-0. C’est terminé. La Kompany est en finale. C’est beau, c’est dur, c’est le foot. Les Poneys joueront la 3ème place le 6 mai. A la Kompany, les joueuses « kompatissent ».
 
Dans l’autre confrontation des Play-Offs, tout est encore possible. Au match aller, les Wildcats, championnes en titre, se sont imposées sur un score arsenal (1-0, à domicile). Les chats sauvages ont donc pris un léger avantage dans la course au titre sur les Red Cougs qui regrettent de ne pas avoir marqué ce précieux but à l’extérieur. Le match retour s’annonce très chaud, torride. Comme en témoigne Stan Debraz, coach charismatique des Rouges, « Les filles ont vraiment envie de réaliser un résultat cette année. Cela fait quelques saisons que nous sommes en constante progression et on peut dire aujourd’hui que l’équipe arrive à maturité ». Assez pour rêver du titre ? Debraz s’autorise en tout cas à y croire : « On peut s’attendre à un match fou. Les Wildcats, n’ayant pas encaissé à domicile, voudront sans doute marquer rapidement pour frapper fort. Mais de notre côté, le style de jeu a toujours été offensif et on ne compte pas se cacher. Certainement pas à domicile ou nous pourrons compter sur de nombreux supporters ». Le décor est planté. En finale le 6 mai, aurons-nous droit à un remake revanchard entre les Wildcats et la Kompany. Ou les Red Cougs parviendront-elles à nous offrir une finale totalement inédite en renversant la tendance ? Réponse lors du match retour le 3 mai à Wezembeek.
 
My Name is Blonde
 
Derrière, ça se bouscule pas mal dans les différents barrages de Gold League. Plus indécis que jamais, les équipes sont aux coudes à coudes. Sur 6 rencontres allers, on assistait d’ailleurs à 3 matchs nuls : Kiekebiches-Warriors (0-0), Giants-Flying Racoons (1-1) et Tigers-Angry Bugs (1-1). Au match retour, les Flying Racoons n’ont pas chipoté à domicile pour venir à bout des Giants d’XL. Les Flyings joueront donc la Monkey Family, 4ème de Mini-Championnat 1, le 6 mai pour le maintien en Gold League. Les Giants, quant à elles, n’auront pas la tâche facile puisqu’elles affronteront, avec le même objectif, les 3èmes de Mini-Championnat 1, les Golden Blacks. Pour les résultats finaux de Tigers-Angry Bugs et de Warriors-Kiekebiches, il faudra attendre ce jeudi soir (27 avril) !
 
En Play-Offs 2, McLicornettes et Blue Bees ont assuré le suspense. Egalité parfaite après les deux matchs et une victoire chacune par le plus petit des écarts (1-0). Mais qui a dit que sans abeilles, il n’y aurait plus de vie sur terre ? Pas les Licornes en tout cas. Elles viennent finalement à bout des Bees aux … pénaltys ! Sans pitié. Dans l’autre rencontre des Play-Offs 2, les supporters se régalent avec un clasico BBFL, auquel nous n’avions plus eu la chance d’assister depuis quelques années : FC Cobras – FC Boukettes. En témoigne leurs altercations sur les réseaux, les deux équipes ont « faim » de victoire. A ce petit jeu, ce sont les serpents qui se sont imposées dans la manche aller (1-2, à l’extérieur). Mais tout reste possible à l’épisode 2. Attendons nous à des buts. En effet, une source proche du Cobras Girls FC nous affirmait récemment , « Il y a chez les Cobras une vraie volonté d’offrir du spectacle et de marquer des buts. Il parait que leur attaquante, une petite blonde, vise d’ailleurs la rose d’or ! ». Il s’agit de Victoria de Brabandère (18 roses) qui aura encore fort à faire pour rattraper Steisel en tête du classement (24 roses). Mais rien n’est impossible et la petite blonde semble en tout cas vouloir se faire un nom en BBFL. Blonde, my name is Blonde.
 
cobras fcb dents
 
Magic System
 
Le suspense aura tenu jusqu’au bout en Mini-Championnat. Au terme du calendrier régulier, la lutte promettait d’être splendide entre les 4 équipes les plus fortes de Magic League (Bobsharks et Blue Does 21 points, Monkey Family 19p et Golden Blacks 18p).
 
A un match de la fin, les Bobsharks marchent sur l’eau. Une première place assurée, deux victoires et 6 points sur 6. En deuxième posture, les Golden Blacks semblaient tenir le bon bout après s’être imposées contre la Monkey et en réalisant un bon nul face au Blue Does, qui les avaient pourtant devancées au classement de la Conférence 2. La Monkey Family, avec 1 point sur 9, ne peut plus prétendre au titre et devra jouer les barrages pour la montée en Gold League face aux Flying Racoons. Il ne restait qu’un seul match cette semaine. Les Bobsharks, déjà qualifiées, recevaient les Blue Does. Celles-ci devaient impérativement s’imposer pour encore rêver du titre et doubler les Noirs et Or sur la ligne. Chose dite, chose faite. Les Does battent les Requins 0-1. A l’extérieur s’il vous plait. Pour les Golden Black, la montée en Gold se jouera face aux Géantes d’Ixelles. Bobsharks et Blue Does tiennent leurs tickets pour la Gold et joueront le titre de la Magic League le 6 mai. Feel the Magic in the air
 
Capture d’écran 2017-04-27 à 16.21.10
 
Mamba Number Five
 
En mini-championnat 2, y a pas photo. Les Blacks Mambas survolent. 4 matchs, 4 victoires. Si les Ravens ne gagnent pas leurs deux prochains matchs, elles sont même certaines de remporter la mise !
Derrière, les expérimentées Churus s’accrochent à la troisième place en continuant de bosser. Et bien, le travail paie puisqu’elles se sont imposées dans la dentelle et avec la manière face aux Foot2rue (3-1). Elles n’ont, en revanche, rien pu faire face au Mamba. Le grand serpent, comme à son habitude, n’a fait qu’une bouchée de sa proie (3-0). « CHURU … MAMBA … CHURU … MAMBA ».
 
En bas de classement et à égalité de points (0), les 2000 pattes, les Black Kangooz et Foot2rue devront aller chercher dans leurs réserves pour sauver la mise. Après avoir affronté le trio de tête, Foot2rue aura soif de revanche dans ses confrontations à venir face à ces deux autres équipes. Les BK, dont le compteur sportif affiche toujours 0 unités, pourront se consoler qu’à défaut de récolter des points sur le terrain, leur compteur grimpe pour le #PlayBeyond après leur grande soirée Tombola. Finalement, les 2000 pates auront besoin de leurs nombreuses jambes pour empêcher les Blacks de finir en beauté aux Play-Offs avec une 5ème victoire en 5 matchs. Le Grand Chelem. Mamba Number Five.
 
Sunny
 
Assez parlé, comme dirait Dalida ! « Toujours des paroles », place à l’action. Qui aura les épaules de ses ambitions, les nerfs assez solides pour supporter la pression ? Qui pourra passer des paroles à l’action ? Réponse aux Play-Offs le 6 mai. En ce qui me concerne, ce jour-là, la pression ne sera pas dans mon camp. Mais plutôt dans mon verre. Si vous voyez ce que je veux dire… Enfin bref. Ne serait-il pas temps de lever un peu le voile sur cette mystérieuse organisation ? Vous voulez savoir ou se dérouleront les PO 2017 ? Et bien, il suffisait de demander… Cette année, la BBFL a voulu opérer un véritable retour aux sources ! Des play-offs ouverts, verts, ensoleillés et avec peu de béton. De l’espace, de la musique partout, tout le temps. Une buvette qui sent bon le foot et des hamburgers faits maison qui te font déjà saliver. Des matchs en permanence. Du suspense, du fun et encore du fun. Pour tout le monde. De 10h à 3h du matin. C’est dans cette optique que cette année, le SK Nossegem (Zaventem) deviendra le temps d’une journée le temple du football féminin !
Dernière info, et c’est du bonus. Denis Collard nous souffle dans l’oreille que d’ici le 6 mai, ça risque de sérieusement se réchauffer. The darks days are gone and the bright days are here. My sunny one shines so sincere. Sunny…
 

 
<3 Football
R.B.
Partager