fbpx

Salut la BBFL, ici Rodrigo. Et si on se parlait d’amour ?
 
C’est ça le foot. Juste ça. Dans toutes les langues. L’amour du sport, la passion, l’émotion, l’amour du public, du beau geste, l’amour du maillot, les frissons, le cœur sur la main de Dries Mertens, les larmes de David Beckham, les sourires du #PlayBeyond. We got the love. Alors je vais vous dire ce que j’ai sur le cœur. <3
 
https://www.youtube.com/watch?v=nxnTxBnTDIM
 
Belgian Babes Football Love
 
Il parait que les temps vont mal. Que le monde tourne plus aussi rond qu’un ballon. Ou peut-être que ça n’a jamais été le cas ? Peu importe, j’ai jamais été un pessimiste. Bien au contraire. De toute façon, le monde peut être aussi stone qu’il veut, je sais que j’aurai toujours un domaine ou l’amour sera roi. Et où tu seras reine. La BBFL. Une ou deux fois par semaine, c’est football. Aaaah, que ça fait du bien disait Monsieur Roger Laboureur. Et il avait raison Roger. Le football, c’est le lieu où tu te fais du bien. Ce qui va pas dans ta life, tu l’oublies. Place au Jeu, dirait Julien Lepers. GAME ON. C’est le moment de prendre du plaisir, et aussi d’en donner. L’un ne va pas sans l’autre. C’est pas marqué dans les livres, mais Pascal Obispo te le dira mieux que personne. Donner c’est comme recevoir, mais sans s’en apercevoir. Tout est dit. Au football, tu donnes des passes, tu reçois des passes. Tu tacles, tu cours, tu te donnes pour l’équipe. Tu prends du plaisir en donnant du plaisir. Du Fun. Aux supporters, à ton corps et aux 22 actrices sur le terrain. Quant à la troisième mi-temps, “ça c’est encore autre chose” me disait Pascal, Obistrot cette fois.
 
Dit is voetbal. Rien d’autres. Ceux qui pensent qu’un match, c’est les 70 minutes où tout est permis. Le creneau horaire où tu peux un peu déraper. Dire des trucs que tu dirais pas en dehors, fuck le sang-froid. Histoire de relâcher tout ce que tu prends dans la gueule le reste de la semaine. Ceux-là n’ont absolument rien compris. C’est tout le contraire. Le football, c’est pas la poubelle de tes émotions, c’est leur réponse. C’est la victoire du plaisir, de la solidarité et de l’esprit de groupe sur la haine, le stress, la frustration et tous les autres. C’est pour ça que tu es là. C’est pour ça que tu enfiles ton maillot, ton short et tes crampons un soir de novembre sous 3 degrés et une pluie qui te gifle les joues. Sinon pourquoi ? All you need is love. All you need is BBFL.
 

“Je t’aime papa”, Romelu Lukaku. 1er Juillet 2014, Salvador de Bahia.
 
Pose-toi la question
 
Qu’est-ce qui lui arrive Rodrigo, il pète les plombs? Ça peut paraitre un peu gnangnan ce que je te raconte, mais je m’en fous. C’est trop important. On parle du cœur de la ligue ici. L’essence du #PlayForFun. Bon bien sûr, la victoire aussi ça compte. Marquer des buts, c’est génial. C’est pour ça qu’on s’entraine. Mais au-dessus de la victoire, il y a les champions. Et les grands champions, ce ne sont pas ceux qui marquent le plus de buts. Ce sont ceux qui jouent avec la plus grande de classe. Le respect. On retient rarement les équipes qui gagnent tout, peu importe la manière. Ne reste que les champions qui font rêver. Ceux qui offrent du plaisir. Même aux adversaires.
 
Si tu te reconnais pas là-dedans, c’est peut-être que ta place n’est pas en BBFL ? Pose-toi la question. Cela nous concerne tous. Chaque équipe, chaque supporter, chaque coach, chaque arbitre. Si après un tacle appuyé, tu ne tends pas la main à l’autre joueuse au sol. Si au moindre coup de pression, tu perds les nerfs et prononce des mots que ta grand-mère ne préférerait pas entendre. Vis-à-vis de l’arbitre ou d’une joueuse. Si tu es supporter et que tu passes ton match à rabaisser les autres au lieu de supporter les tiens. Si tu es coach et que tu oublies qu’avant la victoire, il y a le Playforfun. Si à l’issue du match, ta nervosité ne te permet même pas de serrer la main de l’adversaire. Et bien honnêtement, il y a un problème. C’est parfois, souvent même, inconscient. Ca nous est tous déjà arrivé. Heureusement, ça se corrige, ça se travaille. Seul ou en équipe. C’est un esprit de groupe. Une responsabilité collective. Et on a tous un rôle à jouer. Pose-toi la question.
 
The Referee, vestige de l’amour
 
On a pas le même maillot, mais on a la même passion. Depuis cette année, les arbitres BBFL sont à la pointe du football européen. Formés, affiliés, homologués et même accrédités 100% #Playforfun. La totale. Va falloir s’accrocher. Et ce n’est pas tout. La BBFL devient même pionière de l’arbitrage moderne. Là ou le football pro se concentre sur la technologie et la vidéo, la bande à Nassim se recentre sur l’humain. Human Touch.
En effet, sur initiative de la CAFFET (Commission des Arbitres pour le Fun, le Fairplay et l’Esprit Total), la BBFL est très heureuse de vous annoncer le lancement des FPP ou Fair Play Points.

Comment ça marche ?

 
A l’issue de chaque match, le ref’ attribue un score « Fair Play » à chaque équipe. Celui-ci n’aura pas d’impact sur le résultat, mais sera pris en compte pour le prix du Fairplay en fin de saison.
Les scores vont de 0 à 5.
0 = Anti-Football total
5 = Match super fairplay, y avait des cœurs partout. Limite lèche botte. Tout à fait dans l’esprit Playforfun.
 
Le prix du Fairplay ❤️
 
A la fin de la saison, les FPP de chaque équipe sont rassemblés. Une moyenne est établie sur le nombre de matchs joués (par exemple : 4,2). L’équipe ayant récolté le plus de points prends une sérieuse option sur le prix du Fairplay car cela compte pour 50% du classement final ! Ces notes seront gardées secrètes et non publiées sur le site de la BBFL. Mais ton capitaine pourra demander de les consulter en fin de saison.
Les autres 50% du prix du Fairplay seront déterminés, comme l’année dernière, par un vote interactif au sein de toute la ligue. Lors d’un sondage en ligne extrêment professionnel, chaque joueuse pourra voter pour une autre équipe que la sienne qu’elle a trouvé tellement #playforfun tout au long de la saison.
 
Spread the love. Les FPP seront pris en compte à partir des matchs de la journée 6. Alors faites vous plaisir. Tout le monde veut voir un max de coeurs, un max de mains tendues face à un adversaire à terre. Un max de sourires et d’encouragements. Un max de respect. This is BBFL. On a tous un rôle. Pose-toi la question. #Playforfun

 
Je te cache pas que je termine cet article en larmes en arrivant au bout de la dernière vidéo.
 
Je t’aime
Rodrigo ❤️
#posetoilaquestion #love

Partager